FLASH !!!

L'aventure suisse de "Chouchou" référencée par le Ministère de l'écologie et du développement durable pour sa pédagogie sur l'eau!!

 

Accueil arrow News arrow Chouchou arrow Le Plan Bleu, nouveau partenaire!
Le Plan Bleu, nouveau partenaire! Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Image 
Merci à Monsieur Henri-Luc Thibault, Directeur du Plan Bleu, pour son soutien concernant le retirage à paraître en mars prochain de l'histoire de "Chouchou le petit caillou" le long du Rhône!

Image

Sensible au message laissé aux écoliers par ce livre et son spectacle, le Plan Bleu a souhaité m'aider à poursuivre mon action pédagogique, celle de communiquer notamment auprès des enfants sur les enjeux environnementaux en Méditerranée, grâce à ce petit personnage ...

Image

 

Image
Historique du Plan Bleu

Inquiets de voir se dégrader la mer qui constitue leur lien naturel, les pays riverains de la Méditerranée, réunis à Barcelone au début de 1975 sous l'égide du Programme des Nations unies pour l'environnement, signèrent une Convention pour la protection de cette mer commune et décidèrent dans le même temps de lancer et de financer un Plan d'Action destiné à renforcer la mise en œuvre de cette convention.

Dès l'origine, certains estimèrent que, puisque quelques 80% de la pollution marine est d'origine terrestre, c'était à terre qu'il fallait rechercher et lutter contre les sources de pollution, et que le Plan d'Action pour la Méditerranée devait donc être assorti d'un volet socio-économique, destiné à préparer « des planifications intégrées du développement et une gestion plus attentive des ressources du bassin ». On doit notamment à Mostafa Tolba, alors Directeur exécutif du PNUE et à Serge Antoine, représentant français à la réunion de Barcelone, d'avoir proposé une réflexion prospective à l'échelle du bassin tout entier, à laquelle était donné le nom imagé de Plan Bleu.

La décision de principe d'entreprendre un tel travail ayant été prise par le Conseil d'Administration du PNUE dès avril 1975, sur proposition de la France, un certain nombre d'ateliers préparatoires se tinrent à Nice, Genève et Paris pour préciser le projet. C'est par une réunion intergouvernementale des pays méditerranéens convoquée par le PNUE en février 1977 à Split que fut lancée cette première étude systémique et prospective sur les relations entre l'environnement et le développement intéressant tous les pays d'une même région.

Dans un premier temps, la mise en œuvre du projet fut confiée à une association de droit français appelée MEDEAS, installée à Cannes puis à Sophia-Antipolis, la direction scientifique des travaux reposant sur un « Groupe de Coordination et de Synthèse », désigné par le Directeur exécutif du PNUE, avec M. Ismaïl Sabri Abdallah comme président, et M. Michel Grenon comme rapporteur. En 1979, les Parties Contractantes engageaient effectivement l'exercice, MEDEAS étant désigné comme Centre d'activités régionales du PAM à cet effet.

De 1980 à 1984, le Groupe de Coordination et de Synthèse, composé de sept membres, a mené une première phase de reconnaissance en s'appuyant notamment sur douze études sectorielles confiées chacune à un « tandem » d'experts, un du Sud et un du Nord de la Méditerranée. Une première synthèse des informations collectées a été publiée en français, anglais et arabe. Cependant, des difficultés de gestion étant apparues, le PNUE et les autorités françaises furent amenés à dissoudre l'association MEDEAS à la fin de 1984.

En raison de son expérience internationale et de ses rapports étroits avec le PNUE, M. Michel Batisse, ancien Sous-directeur général (Sciences) à l'UNESCO, fut invité au début de 1985 à créer et présider une nouvelle association afin d'assurer la bonne gestion du projet et d'en recentrer les activités vers la préparation et la publication d'un rapport d'ensemble.

 Renseignements: www.planbleu.org

Image

 
< Précédent   Suivant >
© 2018 Les mots d'Alain
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.